Mes lectures du mois | Mars


Un mois de mars estival qui m’a permis de lire au soleil et les doigts de pieds en éventail, quelques bon petits trucs. Un mois dont le thème pourrait être la Première Guerre Mondiale. Ce n’est pas très joyeux c’est vrai mais c’est d’actualité avec les premières commémorations de la Grande Guerre qui fleurissent ça et là. Outre le Putain de Guerre ! de Tardi et Verney qui prennent le partit de raconter la grande Histoire, d’autres auteurs se servent de celle-ci pour en narrer les petites. C’est le cas pour Zidrou et Porcel avec Les Folies Bergère et Chloé Cruchaudet dans Mauvais genre. Trois albums à posséder absolument !
Dans un autre genre, j’ai lu les trois albums Batman (DC Renaissance) scénarisés par Scott Snyder et illustrés entre autre par Greg Capullo et c’est un Batman – 75 printemps cette année – bien malmené mais valeureux que nous retrouvons opposé à une armée de hiboux puis face à son éternel ennemis, le Joker. Toujours côté US, j’ai enfin commencé la série American Vampire (encore du Scott Snyder au scénario) et j’ai poursuivis le marathon Walking dead avec la lecture du tome 19. Heureusement la série phare de Robert Kirkman reprend un coup de fouet après un passage à vide. Et puis l’événement Marvel de l’année a donc enfin réellement commencer avec Infinity #1 et le The Avengers #9 même si le prélude à tout cela à débuté le mois dernier. Rendez-vous tous les mois jusqu’à la conclusion au mois d’août. Bien sûr il y a aussi eu le super Max Winson de Jérémie Moreau et je reviens sur la suite d’Alice au pays des singes.

Les Folies Bergère | Zidrou & Francis Porcel

les-folies-bergereLa guerre 14-18. Les tranchées. Des soldats sont confrontés à la souffrance et à la mort. Considérés comme de la chair à canon par leurs chefs, ils tentent de survivre.
La guerre 14-18. Pour défier la mort, les soldats appellent leur compagnie « Les Folies Bergère » et se donnent à chacun un surnom. Dans les tranchées, ils se serrent les coudes. Plaisantent. Dessinent. Gardent espoir. Et se battent. Meurent dans d’atroces souffrances. Se suicident ou perdent la raison. L’un d’eux est condamné au peloton d’exécution et… en réchappe. C’est un miracle. Jusqu’à ce qu’on lui amène sa fillette égarée dans le « no man’s land ». [Synopsis éditeur]

Comme je le disais plus haut, Zidrou a pris le partit de raconter la Première Guerre Mondiale d’une autre manièreINT_FOLIESBERGERE_00_FR_PG05_96.indd que ce qui a pu être fait dans Putain de guerre ! Ici la guerre n’est pas le personnage principal mais le décorum qui sert le récit plus ou moins fantastique du scénariste. Oui parce que Zidrou ne raconte pas directement l’atrocité de la guerre mais développe une histoire ou s’entremêle réalité historique et événements irrationnels. Le propos ici est de raconter ce qui arrive souvent lors de conflits : cette limite entre le réel et l’irréel. Vous savez lorsque l’homme est placé dans un état de stress maximum, celui-ci est souvent victime de sa propre perception des choses et lorsqu’il va raconter plus tard ce qu’il a vu ou vécu, certain événement vont être transformés, parfois édulcorés et le plus souvent déformés. Enfin j’imagine que c’est ce qu’a voulu nous dire Zidrou lorsqu’il parle de ce soldat qui réussit à survivre à deux peloton d’exécution ou ce cette jeune fille qui traverse les lignes de front et le no man’s land pour retrouver son père dans les tranchées. Au-delà de ça c’est quand même toute l’horreur des tranchées qui est montré au travers du dessin sombre de Francis Porcel, l’ambiance est pesante et le trait restitue cette folie dans laquelle bon nombre de soldats ont sombré. Zidrou étale une fois encore tout le talent dont il est capable en développant un récit bien loin des sentiers battus.

Mauvais genre | Chloé Cruchaudet

mauvais_genre_couverturePaul et Louise s’aiment, Paul et Louise se marient, mais la Première Guerre mondiale éclate et les sépare. Paul, qui veut à tout prix échapper à l’enfer des tranchées, devient déserteur et retrouve Louise à Paris. Il est sain et sauf, mais condamné à rester caché. Pour mettre fin à sa clandestinité, Paul imagine alors une solution : changer d’identité, se travestir. Désormais il sera… Suzanne. [Synopsis éditeur]

Autre auteur, autre manière de raconter la guerre. Cette fois plus question d’aller dans les tranchées, Chloé Cruchaudet a décidé de développer un scénario non plus sur les champs de batailles mais en dehors, et de racontermauvais_genre_planche04 la Grande Guerre vécut par les femmes restaient seules après la mobilisation massive de leurs hommes. En voulant sauver son couple et sa relation amoureuse Paul va finalement détruire sa belle aventure avec Louise. L’excès de boisson, la violence conjugale et les escapades amoureuses sont autant de facteurs qui plongeront nos deux tourtereaux dans un tourbillon à l’issue fatale. Chloé Cruchaudet a fait un travail sur la psychologie des personnages que je qualifierais juste de magnifique, d’abord parce que c’est fait intelligemment. Inexorablement le couple s’étiole et l’on ne perçoit pas tout de suite cette dégradation mais elle existe, c’est juste que l’auteure fait preuve d’une très grande subtilité pour détruire cette belle histoire d’amour et tenter de décortiquer la complexité des sentiments amoureux d’autant plus dans ce contexte de guerre qui exacerbe les blessures psychologiques. En plus d’être remarquable au scénario, Chloé Cruchaudet est redoutable au dessin. Le trait épuré et l’absence de case rendent la lecture facile et la mise en couleur minimaliste se suffit à elle-même, seules quelques touches de rouges viennent contraster les planches. Je ne connaissais pas Chloé Cruchaudet mais j’ai découvert une véritable artiste.

Batman (DC Renaissance) | Scott Snyder & Greg Capullo

914+oVOhiFL._SL1500_img_comics_5186_batman-tome-2batman-death-of-cover1. La cour des Hiboux
2. La nuit des Hiboux
3. Le deuil de la famille

1. La cour des Hiboux. Après une longue période d’absence, Bruce Wayne est de retour sous le masque de Batman, à la poursuite d’un mystérieux tueur en série aux allures de hibou, et dont la prochaine cible n’est autre que… Bruce Wayne. Plus il progresse dans son enquête, plus le Chevalier Noir rassemble d’éléments sur les motivations de son ennemi. Il découvre alors une sombre vérité mêlant la famille Wayne aux fondations troubles de Gotham City.[Synopsis éditeur]
2. La nuit des Hiboux. La Cour des Hiboux prend son envol, et la nuit à venir pourrait bien signer la mort de Gotham City elle-même. Lancés depuis les hauteurs de la ville, les Ergots, émissaires assassins de la Cour, ont pour mission de mettre à mort les personnalités les plus progressistes de la cité, laissant à leurs maîtres le champ libre pour étendre leur emprise. Les prochains noms sur leur liste ? Lincoln March et Bruce Wayne… [Synopsis éditeur]
3. Le deuil de la famille. À peine remis de son éprouvant combat contre la Cour des Hiboux, Batman voit revenir son pire cauchemar, le plus terrible de ses adversaires : le Joker ! Et cette fois-ci le Clown Prince du Crime est décidé à détruire non pas uniquement le Chevalier Noir, mais également tous les associés qui gravitent autour, à commencer par Alfred, le fidèle serviteur…[Synopsis éditeur]

2014 c’est l’année des 75 ans de Batman et il est donc normal de s’y intéresser. Et dans le genre il y a de quoi faire, principalement chez Urban Comics ! Dans cette profusion de sorties et de rééditions, il y a du bon et du moins bon. Maisnews_illustre_1337895198 pour le coup cette mouture signé Scott Snyder (American Vampire) flirte avec le très bon. Ce dernier n’hésite pas a mettre le Dark Knight sous pression en s’attaquant aux êtres qui lui sont chers. Les deux premiers volumes font entrer le lecteur directement dans l’action avec la découverte d’une société secrète qui, dans l’ombre, semble avoir la main mise sur Gotham depuis pas mal d’années sans que notre milliardaire masqué ne soit au courant de quoi que ce soit. Voilà qui déstabilise notre chauve-souris !  D’autant plus que les membres de cette cour des hiboux veulent la tête du Batman et lance après lui plusieurs tueurs aux capacités physiques décuplées. Avec Scott Snyder Bruce Wayne n’a jamais été aussi malmené, que ce soit par une attaque directement dirigée sur lui ou sur les personnages qui l’entourent, cette fébrilité est présente dans chaque album. C’est ce qui est particulièrement jouissif dans ces récits de Snyder, qui avait déjà fait des merveilles sur Sombre reflet. Fini le Batman qui s’en sort sans une égratignure et sans blessure psychologique, il est maintenant sur la corde raide à chaque combat et doit se battre comme un damné pour ne pas y rester… ces ennemis sont de plus en plus machiavéliques. Bon ok ! Au final il s’en sort quand même… et c’est un peu logique quand même. Oui parce que le relaunch des séries DC a débuté il y a peu sous l’appellation New52 et on voit mal Scott Snyder défoncer le personnage aussi rapidement ! L’auteur tente de développer sa vision de Gotham et il réussit a intéresser le lecteur, à l’intriguer aussi, même si j’ai trouvé le tome 3, Le deuil de la famille, un cran en-dessous du cycle des hiboux. En fait c’est ce qui est dangereux lorsque l’on veut utiliser le Joker ! Ce personnage est tellement mythique et il y a tellement d’attente autour de lui qu’il ne faut pas se rater et sur le coup j’ai trouvé que le Joker de Scott Snyder manquait de folie et de perversité. Les dialogues traînent en longueur et cela nuit a la fluidité de lecture. Le cinglé ne fait pas réellement peur malgré son apparence retravaillée par la main du génial Greg Capullo. Loué soit son départ de la série Haunt pour cette nouvelle aventure, il fait de réelles merveilles sur les trois tomes en faisant preuve d’originalité sur le découpage et l’agencement des cases. Le trait du mythique dessinateur de Spawn est toujours aussi percutant. Trois très bons albums à lire que l’on soit fan de la première heure ou pas, puisque ces lectures ne réclament pas une connaissance pointue de l’univers du chevalier noir.

American vampire | Tome 1 : sang neuf
Scott Snyder & Rafael Albuquerque

CV1FR_CV_American-Vampire_01_FR.pdfAmérique, fin du XIXe siècle. Le bandit Skinner Sweet est freiné dans sa tentative d’évasion par un vampire venu du d’Europe. Laissé pour mort, il revient à la vie et découvre qu’en plus d’être l’un d’entre eux, il est aussi laextrait_1 plus puissante, la plus rapide et la plus redoutable des créatures de la nuit. Plus d’un siècle plus tard, à Los Angeles, il contamine à son tour la jeune Pearl Jones afin d’en faire le second vampire d’une nouvelle espèce sur le continent, capable de marcher sous le soleil. (vol. 1 : #1-5) [Synopsis éditeur]

Allez hop ! Je vous offre une deuxième tournée de Scott Snyder avec cette série parue avant son travail sur Batman. Et c’est une lecture qui commence assez fort puisque l’on apprends dés les premières pages que Stephen King – que l’on ne présente plus – est non seulement l’auteur d’une préface intéressante mais plus que ça, c’est lui qui a scénarisé les premiers numéros. Voilà donc le maître de l’horreur faisant une incursion dans le monde de la BD pour notre plus grand plaisir. Et donc lorsque vous associez Snyder à King sur le thème Vampirique cela donne quelque chose de nouveau – loin des clichés que l’on voit encore aujourd’hui dans certain film pour midinettes en chaleur – et surtout un truc violent et bien sanglant dans lequel Stephen King s’est éclaté comme un gamin a qui l’on offre un nouveau terrain de jeu. C’est clair que c’est une série à suivre.

Walking dead | Tome 19 : Lucille
Robert Kirkman & Charlie Adlard
! Attention spoil !

f-wd19524cfafb00142026Maggie apprend à vivre sans Glenn et essaye d’être forte pour leur futur bébé. Pendant ce temps, Rick met au point un plan pour se débarrasser de Negan qui ne convainc guère Michonne : faire alliance avec le roi Ézéchiel et son tigre. Arriveront-ils à déjouer les plans perfides du sociopathe Negan ? Pour l’heure, ce dernier vient récolter son dû à la Colline, accompagné de plusieurs Sauveurs…[Synopsis éditeur]1379383342-the-walking-dead-issue-110-fr-dammad-page-11

Que c’est bon de retrouver un album de Walking Dead rythmé ! Après une – longue – traversée du désert qui aura durée 5 à 6 tomes (3 ans en gros) la série reprend du poil de la bête. Et cette renaissance – ok le mot est un peu fort ^^ – est en grande partie dû à l’arrivée de Negan. Ce personnage apporte beaucoup à l’intérêt que le lecteur peut porter au récit de Robert Kirkman. Il est hyper complexe et c’est ça qui est jouissif. En fait il est impossible de connaitre sa réaction d’une page à l’autre, mais c’est un psychopathe attachant si je peux le dire comme ça. Il interpelle surtout par son comportement bipolaire. Car grâce à Lucille – sa précieuse batte de baseball à qui il voue un attachement malsain – il est capable de tuer de sang froid sans en éprouver le moindre remord mais aussi d’éprouver un énorme plaisir à épargner tel un dieu tout puissant ayant droit de vie ou de mort sur ses ouailles. En plus de l’arrivée de Negan le récit s’oriente vers une guerre sans merci que Robert Kirkman (Battle Pope, Invincible) a voulut comme un tournant dans le déroulement de la série. Cette guerre devrait éclater dés le tome 20 dont la sortie est prévue prochainement. D’ailleurs cette année sera une année walking dead puisque 3 tomes – en comptant celui-ci – ont été prévu pour 2014. En tout état de cause même si les trois derniers volumes m’ont réconcilié avec les zombies, je pense que Mr Kirkman devrait songer à terminer cette série très prochainement sous peine de voir le lectorat bouder sa création.

Infinity #1 | Jonathan Hickman & Jim Cheung
The Avengers #9 | Jonathan Hickman & Mike Deodato Jr, Gerry Alanguilan, Leinil Francis Yu

album-cover-large-22751img_comics_7168_avengers-9-couv-1-2Nous avons récemment appris l’existence des bâtisseurs, ces représentants d’une des plus anciennes civilisations de l’univers. Leur mission est de contrôler l’évolution de tous les peuples. Pour cela ces êtres n’hésitent pas à anéantir les mondes qu’ils jugent sans intérêt. c’est le cas de Galador dont la destruction a causé la mort de la totalité des habitants et des héros nommés les chevaliers de l’espace. Fuyant les envahisseurs, de nombreux extraterrestres trouvent aujourd’hui refuge sur notre planète, ce qui attire l’attention du S.W.O.R.D et des Avenger. Hélas, ces derniers découvrent que les bâtisseurs se dirigent tout droit vers la Terre ! Captain America et ses alliés décident de partir dans l’espace et de s’unir aux plus grands empires. Leur flotte commune lance alors l’assaut mais elle subit de lourdes pertes (cf Avengers #9).
Pendant ce temps, le redoutable Thanos apprend qu’il n’y a plus d’Avengers pour protéger la Terre. Il ordonne alors au groupe de l’ordre noir, connu sou le nom d’Obsidienne Meurtrière, d’attaquer notre monde. Corvus Glaive, Proxima Minuit, Nain Noir, Mâchoire d’ébène et Supergéante affrontent notamment les X-men et les Illuminati (Voir Avengers 9), mais que recherche exactement Thanos ? Nous savons qu’un des éclaireurs a découvert un secret enfoui dans l’esprit de Flêche Noir. De quoi s’agit-il et pourquoi l’objet de sa quête se trouve-t-il à Attilan, la cité des Inhumains ? [Synopsis éditeur]

Pour bon nombre de lecteurs, la maison Marvel, celle des idées, avait bien du mal à en avoir justement… Difficile en effet de trouver un auteur capable de relancerInfinity+FCBD_2 la machine. Brian M. Bendis est celui qui depuis une dizaine d’année tente d’insuffler un nouvel élan, même si nombreux sont ceux qui ont été déçu par les récents crossover, Age of Ultron en tête (Perso j’ai apprécié cet event !). Mais on a beau pensé ce que l’on veut, succéder à Bendis n’est pas si simple. C’est Jonathan Hickman qui s’y colle en nous proposant une histoire cosmique qui s’annonce épique. Ce n’est pas un secret, le personnage au centre du récit est Thanos ! Le Titan que l’on connait entre autre grâce à la trilogie signée Jim Starlin : Le Gant de l’Infini, La Guerre de l’Infini et La Croisade de l’Infini (paru de 1991 à 1993), revient pour détruire la Terre mais cela cache quelque chose que vous découvrirez dés le numéro 2 (déjà sortit). Jonathan Hickman se lance donc dans une saga assez longue qui nous tiendra en haleine jusqu’à la fin de l’été. Saga qui s’étalera sur d’autres parutions kiosques comme The Avengers, Avengers Universe, Iron Man et bien d’autres, n’hésitez pas à consulter la checklist de Panini Comics. Il faut souligner aussi le dessin signé Jim Cheung qui est juste magnifique !

Alice au pays des singes | Livre II
Tébo & Nicolas Kéramidas

album-cover-large-21882Ça y est, Alice a quitté le pays des singes. Mais elle n’est pas rentrée chez elle pour autant ! La voilà rendue au « pays de Nulle part », celui du célèbre capitaine Crochet aux prises avec un Peter Pan qui a la manie9782723491914_pg de transformer tous ceux qu’il croise en crocodiles. Crochet et son équipage embarquent Alice avec eux pour récupérer l’antidote à cette fâcheuse transformation. Mais à peine sont-ils partis qu’un terrible tourbillon précipite leur navire tout droit… au pays des singes ! [Synopsis éditeur]

Après son passage par le pays des singes Alice s’est a nouveau perdu et a atterrit cette fois-ci à Neverland. Elle va donc rencontrer Peter Pan et le fameux capitaine Crochet, deux personnage revus et corrigés par les
auteurs. Tébo (Captain Biceps, Les chroniques de Sillage) devenu scénariste avec cette série s’en sort toujours aussi bien avec originalité et un humour bon enfant assez frais même si j’avoue que certains passages sont plus ou moins amusants. Il faut dire aussi que l’album s’adresse plus à un public jeunesse. Côté dessin Nicolas Kéramidas (Donjon Monsters, Tykko des sables) prends toujours autant de plaisir a illustrer les péripéties d’Alice et le tout reste très coloré et agréable. Une suite sympa et divertissante.

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Mes lectures du mois | Mars

  1. Pingback: Putain de guerre ! 1914-1918 | Jacques Tardi & Jean-Pierre Verney | stripbystrip

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s