Punk Rock Jesus | Sean Murphy


A force de voir les émissions de télé-réalité faire des pieds et des mains pour être les plus novateurs en termes de bêtises, Sean Murphy à décidé de repousser les limites du concept en développant un récit provocateur et pas très Catholique autour de la résurrection de Jésus christ !

punk-rock-jesus     L’action se déroule dans un futur proche, en 2019 pour être plus précis et en pleine période de Noël (ça tombe bien !). La société de production OPHIS, toujours soucieuse d’être à la pointe de la programmation télévisuelle va proposer un tout nouveau concept pour sa prochaine émission de télé-réalité. Celle-ci nommée J2, n’est ni plus ni moins que le concept le plus hallucinant jamais créé pour la TV : permettre aux téléspectateurs du monde entier de suivre la vie de Jésus Christ en live. Enfin c’est pas vraiment le vrai Jésus hein ! (« vrai Jésus », jamais je n’aurais pensé écrire ça un jour ^^) mais son clone recréé génétiquement par le Dr Sarah Epstein à partir de traces ADN prélevées sur le saint suaire de Turin. Un casting est alors organisé pour recruter la futur vierge qui donnera naissance à Jésus 2 (sobrement appelé  » le retour » ^^). Le choix se porte sur une certaine Gwen Fairling, une jeune fille toute fraîche mais quelques peu naïve sur les intensions réelle de Rick Slate, le producteur de J2. En plus du Dr Epstein et de Gwen,  la petite équipe est également composée de Tim un spécialiste en logistique et assistant technique de Thomas McKael, le responsable de la sécurité bodybuildé aux méthodes expéditives, ancien membre actif de l’IRA (l’armée républicaine Irlandaise). Bien sûr tout le monde n’adhère pas à l’idée de voir le Messie réapparaître et l’émission scandalise les fondamentalistes Chrétiens, et grand nombre d’association dont la « Nouvelle Amérique Chrétienne » se mobilisent pour rassembler tous les croyants du pays afin de faire annuler le programme. Quelques années plus tard, l’expérience télé tourne mal lorsque Chris (C’est le prénom de Jésus 2) devenu adolescent, décide de s’émanciper, d’entrer en révolte contre le système et de devenir le prophète d’une autre Amérique.

Ce Punk Rock Jesus est l’une des premières création (il y a eu aussi Off-Road  en 2005) de Sean Murphy, jeune auteur de 33 anspunkrockjesus-preview-pg01 cette année, mais qui a déjà œuvré en tant dessinateur sur Joe, l’aventure intérieure sur un excellent scénario de Grant Morrison ou encore American Vampire Legacy T1 avec Scott Snyder cette fois-ci s’il vous plait ! Et franchement Urban Comics à encore bien travaillé en faisant découvrir à la France tout le talent de ce dessinateur devenu auteur à part entière avec l’album qui nous intéresses aujourd’hui. En fait ce qui fait de Punk Rock Jesus un album très réussit, c’est avant tout le fait que l’auteur se soit basé sur une réelle documentation et surtout qu’il se soit très fortement inspiré sur sa propre expérience de la foi. A ce sujet, sur le site de Vertigo et en V.O, il éclaircit pas mal le lecteur sur certains aspects du récit, et en l’occurrence sur le fait qu’il ait été croyant jusqu’en 2003, date à laquelle il a décidé de devenir athée pour bons nombres de raisons. Un article intéressant (en Français dans la postface de l’album) pour qui veut comprendre les origines de ce récit de Sean Murphy. Il confirme au passage la ressemblance frappante avec le véritable personnage principal de l’histoire, Thomas McKael, qui de part ses origines Irlandaises est naturellement Catholique mais qui va finalement renier ses croyances par désenchantement et par amour. C’est également un personnage qui permet à l’auteur d’aborder un thème cher à ses yeux, celui de l’IRA. Cette critique de la position extrémiste de l’organisation Irlandaises fait ainsi écho à l’extrémisme dont font souvent preuve les médias mais aussi, et c’est bien sûr le cœur du récit, aux dérives religieuses. Cet album est ni plus ni moins qu’une diatribe contre le Catholicisme et surtout contre cette image de l’Amérique puritaine  et souvent républicaine qui utilise régulièrement les médias comme d’un outil de propagande.

poster_by_seangordonmurphy-d5vno8v

Punk Rock Jesus est aussi très marqué par la musique. Elle prend une part importante dans l’album et c’est un autre vecteur utilisé par Sean Murphy pour faire passer le message de liberté et de rendre le personnage de Chris encore plus révolté, plus écorché que jamais. Et honnêtement il n’y a aucun style musical qui ne symbolise mieux cette liberté que la musique punk ! C’est ça PRJ, c’est l’envie folle – car anti-conformiste – que l’on a tous de parfois vouloir rejeter le système et souhaiter  une rébellion de masse et je crois que Sean Murphy à réussit son coup en ce sens qu’il a su imposer sa vision du Christ (sous les traits de Chris) avec une crête que j’imagine rose fluo hurlant à la face du monde tel un Johnny Rotten « I am an anti-Christ, I am an anarchist » ! Bon ici pas de  Sex Pistols mais c’est une belle tracklist quand même qui jalonne le scénario. Les titres sont disponibles en fin d’album et sont commentés par Sean Murphy.

Côté dessin, le trait de Sean Murphy est énergique, nerveux et particulièrement minutieux. Bref Punk Rock Jesus est un excellent album, l’un des meilleurs de l’année 2013 assurément.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En écoute – « We’re from America » de Marilyn Manson

Publicités

3 réflexions sur “Punk Rock Jesus | Sean Murphy

  1. Tout est dit, bravo.
    Content de te voir par ici, surtout pour promouvoir ce que je considère comme le meilleur album de l’année.
    Un petit bijou. Tu ne t’attardes pas trop sur le dessin, mais là encore, quelle claque, quelle maîtrise. Son noir et blanc est limpide, alors que son trait est particulièrement énergique.

    Non, vraiment, y’a que du bien à dire de ce bouquin.
    Le bonjour à tes miss, au passage ^^

    • Merci d’être passé et je ne manquerais pas de passer le bonjour ^^
      Ouais bon album, voire excellent comme je l’ai écrit mais c’est pas vraiment ce à quoi je m’attendais quand même ! Attention j’ai pris du plaisir à lire et j’ai trouvé ça vraiment très bon, mais je trouve la presse, et les sites spécialisés BD un peu trop dithyrambiques sur cet album que je ne considère pas comme le meilleur de l’année mais l’un des meilleurs. Voilà c’est un petit bémol vis-à-vis de mon article ^^
      Et effectivement je ne m’attarde pas trop sur le dessin, mais il n’y pas grand chose à dire, c’est juste beau, il y a des planches hallucinantes.
      J’aimerais bien voir ce que donnerais une version couleur quand même parce que j’ai l’impression que Sean Murphy n’est pas non plus manchot dans cet exercice. Il a fait des visuels juste magnifiques ! Les planches qu’il vend sur son site ne sont pas si chère que ça… c’est quand même 500$ mais c’est un beau cadeaux de Noël. En revanche les covers sont à 2000$, c’est autre chose ^^

  2. Pingback: Punk Rock Jesus (Murphy) | K.BD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s