La nef des fous – (T1)


En ce 77ème brumore de l’an 627, dans la bonne ville d’Eauxfolles, il a été établi les faits suivants : qu’un trafic de coloquintes géantes a été repéré ; que des monstres non-répertoriés ont élu domicile dans les égouts. En conséquence, Ministres et Sous-Ministres demandent au Roy d’autoriser le rétablissement de l’ordre dans les plus brefs délais. Et il parait clair pour bon nombre que le grand coordinateur n’est pas étranger à tout cela. Seul le roi ne semble pas s’apercevoir de la réelle nature de cet obscur personnage . [résumé éditeur]

La ville d’Eauxfolles est une cité assez délirante. Turf à fait un travail remarquable de recherche sur l’architecture des bâtiments, mais aussi sur les différents véhicules qui  sillonnent la ville. D’un point de vue graphique, j’aime beaucoup le travail de Turf, le trait est fin, subtil,et bien mis en valeur par une mise en couleur parfaitement réalisée. En plus, le découpage est vraiment bon et Turf s’est autorisé quelques libertés à ce sujet. C’est l’avantage d’être le seul maître à bord.

Quant au scénario, j’ai eu une première impression de déjà vu. Encore une histoire de complot contre le roi orchestré par son bras droit…c’est du déjà vu !

Mais, et j’ai du mal à expliquer pourquoi,je me suis attaché aux personnages au fur et à mesure de la lecture et principalement aux deux soldats chargés de l’enquête sur le trafic de coloquintes (Baltimore et le Sergent pour ceux qui ont lu). Turf à offert à chacun de ses personnages un trait de caractère bien défini.

L’intrigue est quand même intéressante et j’avoue qu’il me tarde de savoir qui est le maître du grand coordinateur, comment Chlorenthe (la fille du roi) et Arthur (le fou du roi) vont se sortir de la situation dans laquelle nous les laissons à la fin de cet album.

Un bon début qui me motive à lire la suite, en espérant que la suite soit aussi rythmée et réussie. Je ferais un nouvel article lorsque j’aurais lu la série en entier.

Le petit clin d’oeil de Turf à son éditeur

Publicités

Une réflexion sur “La nef des fous – (T1)

  1. Pingback: La nef des fous, tome 1 | K.BD

Les commentaires sont fermés.