V pour vendetta


Depuis quelques temps maintenant, j’essaie laborieusement de rattraper le retard que j’ai accumulé dans mes lectures comics. Et croyez-le ou pas mais je n’avais jamais lu « V pour vendetta ». Si, si c’est possible…honte sur moi ^^

Premier conseil, que j’avais lu un peu partout et que je me permet de vous livrer à mon tour: il faut faire abstraction du dessin de David Lloyd, mais finalement le vrai soucis c’est la mise en couleur qui est tout bonnement exécrable, et pourtant je ne suis pas difficile en général sur ce point, mais là c’est pas génial (je vous laisse en juger par vous même). En fait on en vient à regretter le noir et blanc d’origine.

Bref, passons sur le côté graphique et intéressons-nous au scénario. Finalement je ne dirais pas que je suis déçus, mais je m’attendais à quelque chose de génialissime. Attention j’ai beaucoup aimé cet album et le récit de Moore et vraiment excellent, mais je pense que j’attendais trop de ce livre…d’où mon léger bémol ^^.

V, mystérieux justicier déséquilibré, portant un masque est véritablement un personnage intriguant qui tente de résister à la dictature et qui va orchestrer sa vengeance de manière théâtrale.  Une terrible machination froide et implacable , dont la scène finale est relativement prévisible. Alan Moore dépeint le monde comme il le voit de sa fenêtre, dans ces années Thatcher qui ont vraiment fait mal à l’Angleterre… bien sûr, Il en rajoute pour faire de ce pays un état fasciste, mais derrière le récit d’anticipation, il y a pas mal de vérités sous-entendues, et c’est la force de ce récit.

Au final, Alan Moore nous livre un regard intéressant sur le monde et nous renvoie à plusieurs questions. Par exemple, l’anarchie est-elle une réponse à l’oppression et au totalitarisme ? Question qui aujourd’hui encore est toujours d’actualité, malheureusement.

Bien que tout ne soit pas à mon goût, il faut reconnaître que ce comics vaut quand même le détour, mais j’ai quand même préféré Watchmen.

2 réflexions sur “V pour vendetta

  1. Pingback: V pour Vendetta | K.BD

Les commentaires sont fermés.